Vie. Oct 7th, 2022


La nouvelle a surpris plus d’un. Ne sachant pas que l’artiste était malade, beaucoup n’ont pas cru leurs oreilles. Après la confirmation de son décès par ses proches parents, le doute s’est distillé. Cette voix qui a su bercer les mélomanes a fait le grand voyage. Dans une note rendue publique, le jeudi 31 mars 2022, le ministère de la Culture et de la Communication a salué le départ de cette douce et mélodieuse voix. Celle de Mistè lanmou.


« Le ministère de la Culture et de la Communication ( MCC ) apprend avec douleur le triste départ de la chanteuse haïtienne Yanick Etienne… C’est une grande perte pour la musique haïtienne et le pays de voir partir si tôt la diva haïtienne», peut-on lire sur la page Facebook dudit ministère.


Yanick Etienne avait la musique dans le sang. Issue d’une famille d’artistes, Yanick s’est fait connaître dans les années 80, notamment avec sa chanson fétiche Mistè lanmou qui tournait en boucle sur toutes les ondes de nos stations de radio. Partout où l’on se trouvait, chez nous ou dans le voisinage, la voix de Yanick vous accompagnait. C’était vraiment mystérieuse, cette chanson avec laquelle elle a marqué toute une génération d’hommes et de femmes.


Grande figure de la musique haïtienne de l’époque, artistes connus et orchestres sollicitaient sa collaboration. Ti Manno, Tabou Combo, José Tavernier, entre autres, ont bénéficié du service de Yanick, du mystère de sa voix.


Ayant immigré aux États-Unis, la diva était absente pendant plusieurs années sur la scène musicale haïtienne. Toutefois, la chanteuse ne s’était pas reposée sur ses lauriers. En terre étrangère, elle apparaît ainsi sur les albums d’une vaste gamme d’artistes du monde et collabore avec des artistes internationaux de renom. Elle a eu des tournées internationales avec Bryan Ferry ( Etats-Unis, Canada, Japon, Nouvelle-Zélande,  Australie et Europe). 


Ayant réapparu sur scène en Haïti consécutivement en 2008 et 2009 dans le cadre de la Journée internationale des droits de la femme aux côtés de plusieurs artistes féminins très connus, la diva a disparu à nouveau pendant de longues années. Ce n’est qu’en 2018, à Le Villate, sur l’invitation des jeunes de Dramus’Art, que la chanteuse s’était présentée sur scène pour la dernière fois sur sa terre natale.


La mort de Yanick Etienne nous fait remonter le temps, les années 80. Le départ de l’une des plus belles haïtiennes nous plonge à nouveau dans cette chanson à succès  qui a fait et fait encore le bonheur des amants de la bonne musique. Ce poème mélodieux orné de la tendre voix de Yanick rend l’amour plus mystérieux qu’il est.


« Ogèy fè nou tou de ap soufri


Nou pa pale chak jou n move


Kouri vin wè cheri kijan foumi ap fin bwote lanmou n


Tankou se sik ki tonbe yon kote


Ki pa gen moun pou ranmase l


Depi twa jou n ap mal boule


Menm televizyon nou pa gade


Radyo pa jwe nou pa danse


Menm lè w pral benyen ou pa di mwen


Nicky cheri an n ale.


Kot sa ap rive ?


Kot sa ap rive ?


Sonje byen n te di cheri


An n soude vi n an n fè mistè damou


Pou nou tou de ansanm nou viv nan yon sèl vi


Se ou k pou kwa m mwen k pou mizè w


Ou k pou bonè m mwen k pou touman w


Nan ou m ap viv cheri si nou kite


Nou tou de va mouri ( m pa ka kite w ale)


Kote w vle kite m ? ou k fin gate m fin abitye m


Ou k fin aprann mwen sa k renmen


Ou k fin montre mwen fè lanmou


Nan ou m ap viv tout tan cheri


Ou k sèl soutyen m amour baby


Si ou kite m mwen si nou tou de va mouri


M renmen w.


Radyo pa jwe nou pa danse


Menm lè w pral benyen ou pa di mwen


Nicky cheri an n ale.


Kot sa ap rive ?


Kot sa ap rive ?


Sonje byen n te di cheri


Ann soude vi n ann fè mistè damou


Pou nou tou de ansanm nou viv nan yon sèl vi


Se ou k pou kwa m, mwen k pou mizè w


Ou k pou bonè m mwen k pou touman w


Nan ou m ap viv cheri si nou kite


Nou tou de va mouri ( m pa ka kite w ale)


Men kote w vle kite m ? ou k fin gate m fin abitye m


Ou k fin aprann mwen sa k renmen


Ou k fin moutre mwen fè lanmou


Nan ou m ap viv tout tan cheri


Ou k sèl soutyen m amour baby


Si ou kite m mwen si nou tou de va mouri


I love you baby.


An n soude vi n ann fè mistè, mistè danmou


Pa kite ògèy fè nou tou de ap soufri


Come here baby


Kiss me let’s make up


Pa kite ògèy, ògèy fè nou separe


Mwen renmen ou ou renmen mwen.»


Va en paix Yanick Etienne. Là où vous serez, sur l’autre rive, tu nous entendras chanter avec toi «Mistè damou».  Quel beau morceau musical! Tu as donné, Yanick, le meilleur de toi-même.




Source link